Département Informatique

Accueil > UES > UEs par domaine > AISL > NFA003 : Principes et fonctionnement des systèmes d’exploitation
Envoi vers Viadeo Envoi vers Twitter Envoi vers LinkedIn Envoi vers Facebook Format d'impression Accessibilité malvoyants (Format Texte)  
Système de gestion de fichiers

RESUME

La mémoire centrale de l’ordinateur est une mémoire volatile, c’est-à-dire que son contenu s’efface lorsque l’alimentation électrique de l’ordinateur est interrompue. Cependant, les programmes et les données stockés dans la mémoire centrale et en premier lieu le code et les données même du système d’exploitation, ont besoin d’être conservés au-delà de cette éventuelle coupure : c’est le rôle rempli par le système de gestion de fichiers qui assure la conservation des données sur un support de masse non volatile, tel que le disque dur, la disquette, le CD-ROM ou encore la bande magnétique. Le système d’exploitation offre à l’utilisateur une unité de stockage indépendante des propriétés physiques des supports de conservation : le fichier. Ce concept de fichier recouvre deux niveaux. D’une part, le fichier logique représente l’ensemble des données incluses dans le fichier telles qu’elles sont vues par l’utilisateur. D’autre part, le fichier physique représente le fichier tel qu’il est alloué physiquement sur le support de masse. Le système d’exploitation gère ces deux niveaux de fichiers et assure notamment la correspondance entre eux, en utilisant une structure de répertoire.

Le fichier logique correspond à la vue que l’utilisateur de la machine a de la conservation de ses données. Plus précisément, le fichier logique est :
- d’une part, un type de données standard défini dans les langages de programmation, sur lequel un certain nombre d’opérations spécifiques peuvent être réalisées.
- d’autre part, un ensemble d’enregistrements ou articles. Un enregistrement est un type de données regroupant des données de type divers liées entre elles par une certaine sémantique inhérente au programme qui les manipule.

Le fichier physique correspond à l’entité allouée sur le support permanent et contient physiquement les enregistrements définis dans le fichier logique. Les enregistrements composant le fichier logique doivent être écrits dans les secteurs composant les blocs du disque, pour former ainsi le fichier physique correspondant au fichier logique.
Le fichier physique est donc constitué d’un ensemble de blocs physiques qui doivent être alloués au fichier. Différentes méthodes d’allocation de la mémoire secondaire ont été définies qui se rapprochent grandement des méthodes d’allocation de la mémoire centrale évoquées au chapitre précédent. Ce sont principalement :
- la méthode de l’allocation contiguë ;
- la méthode de l’allocation par zones ;
- la méthode de l’allocation par blocs chaînés ;
- la méthode de l’allocation indexée.

Le système de gestion de fichiers effectue la correspondance entre fichiers logiques et fichiers physiques par le biais d’une table appelée répertoire qui contient des informations de gestion des fichiers, dont notamment, pour chaque fichier existant sur le disque, le nom logique du fichier et son adresse physique sur le disque.

Séances 9 et 10 : Systèmes de Gestion de fichier

Cours

ED

Corrigé



Documents joints:
SGF-3.pdf
(PDF - 1.3 Mo)
edsgf-3-2.pdf
(PDF - 21 ko)
edsgfc-2.pdf
(PDF - 152.3 ko)
Contacts | FORUMS | CEDRIC | CNAM | Réseau CNAM | Mentions légales